La marqueterie (suite)
La technique "élément par élément" ou par paquets séparés est la plus utilisée par les ébénistes et les marqueteurs. Elle est complexe et demande plusieurs étapes pour la réalisation des marqueteries. Contrairement au procédé "Tarsia a incastro" ou méthode Boulle cette dernière offre la possibité de produire plusieurs marqueteries d'un même motif.

Elle exige une grande précision lors du découp- age dû au fait que la partie "mâle" et la partie "femelle" (éléments et fond) sont découpés en 2 temps bien distincts.

Le "Tarsia geometrica" ou "frisage de surfaces et jeux de fond" relève plus du plaquage des surfaces à proprement dit que de procédés amenant à la réalisation d'un motif donné. En Europe, la majorité des ébénistes maîtrisent les techniques de frisage. Il date du XVII siècle (vers 1720) et reste présent encore aujourd'hui dans les travaux d'ébénisterie et de menuiserie fine. Les décors frisés sont composés de motifs généralement rectilignes découpés à la scie ou à l'aide de tranchets.

Les compositions présentent des effets géomé- triques en forme de carré, losange, soleil, "V", cubes, damier, entrelacs, chevrons. La direction du veinage du bois souligne l'effet décoratif recherché.

Jean-Luc Hoogsteyn utilise ces différentes techniques dans le cadre de la restauration de meubles anciens et lors de la création de meubles d’art (voir Fabrication et reproduction).
marqueterie
Photo scie  de marqueteur à plafonnierPhoto scie  de marqueteur à plafonnier La Halle aux Bois Motif en marqueterie à remplacerMotif en marqueterie à remplacer La Halle aux Bois Motif en marqueterie après restaurationMotif en marqueterie après restauration La Halle aux Bois
  Design by Visuelle.be